A Ghost Story

C'est le chef-d'oeuvre de la 43ème édition du festival du Cinéma Américain de Deauville justement récompensé par trois prix. Avec sa forme particulière et sa réflexion sur l'existence, la vie et la mort, David Lowery nous emporte dans son histoire de fantôme. A Ghost Story est assurément l'un des meilleurs films de l'année.

Un couple décide de déménager mais le mari a un accident de voiture et meurt. Il revient sous la forme d'un fantôme et assiste au passage infatigable du temps dans la maison dans laquelle il habitait avec sa femme.

 

A Ghost Story est un film lent, trop pour certains spectateurs qui ne manqueront pas de souligner leur impatience à fort renforts de soupirs exaspérés mais dont la lenteur permet de savourer chaque plan et chaque détail. Que dire de la séquence de la tarte sinon qu'elle est riche et donne au spectateur cette sensation de vide et de manque qui trouble le personnage féminin incarné par Rooney Mara, venant de perdre son mais alias Casey Affleck. Ce film est aussi la preuve que même sous un drap blanc, un acteur peut être éclatant.

 

Le travail qui a été fait par le réalisateur David Lowery et son équipe sur la composition du cadre, le travail de la lumière et des couleurs qui symbolisent le temps qui passe ainsi que le travail sur le son sont très justes : le sens vient de tout ces éléments et il est bien sûr nécessaire de contempler A Ghost Story tout en étant un spectateur actif. Sans cela, l'ennui sera au rendez-vous même si quelques scènes pourraient ravir les fans de films de fantômes et d'esprit. En effet, même si le film repose sur un rythme plutôt lent, certaines séquences sont plus dynamiques que d'autres, ce qui passe aussi par une musique moins répétitive que dans le reste du film et on a vraiment une angoisse qui monte pendant ces séquences.

 

Le réalisateur parvient à faire d'un film fantastique un film réaliste, on croit à ce qu'on voit et c'est une des possibilités de la "vie" après la mort. Les dialogues entre les fantômes sont faits de manière intelligente, comme si la mort nous donnait de nouvelles capacités (la télépathie en l'occurence).

 

Toutes les questions évoquées dans le film par rapport à notre existence et à notre place dans l'univers sont en partie traitées et donnent de la matière pour que le spectateur puisse à son tour réfléchir à tout ça.

 

David Lowery nous embarque dans un film en tout points parfait, le seul défaut que l'on pourrait y voir est ce manque d'informations concernant ce petit morceau de papier libérateur. Réservez votre 20 décembre, vous avez rendez-vous avec le film pure et brillant qu'est A Ghost Story