Avengers - Endgame : Réflexion autour du film (Attention spoilers)

En voyant une troisième fois Avengers : Endgame, je me suis dit qu’il était tant que je parle du film avec des spoilers. Cet article est plutôt l’occasion d’analyser et de mettre en évidence certains aspects et il ne s’agit donc pas d’une redite de la critique que vous pouvez lire ici, à laquelle j’ajouterais seulement que la 3D fonctionne assez bien.

Avant de commencer, je vous mets en garde : si vous n’avez pas vu Avengers : Endgame, cet article contient des révélations sur des éléments-clés de l’intrigue donc si vous ne voulez rien savoir, passez votre chemin. Pour les autres, c’est parti !

Le Bien et le Mal

La tétralogie Avengers, voire même le MCU dans son ensemble, peut être vue comme un affrontement constant entre les forces de la Lumière et les forces des Ténèbres, il me semble d’ailleurs que Tony Stark utilise une formule similaire dans un passage du film. Ici, on perçoit très clairement les symboles associés au Mal. Lorsque Thanos réduit en miettes le QG des Avengers, les héros se retrouvent sous la terre et Clint semble être tombé aux portes des enfers comme en témoignent les plans ci-dessous. L’omniprésence de la couleur rouge, les flammes qui viennent par la suite et, bien qu’elles ne soient pas présentes sur ces plans, les créatures qu’on peut aisément associer à des figures démoniaques ne laissent pas de place au doute.  

Crédits Disney / Marvel

Par ailleurs, la fin peut apparaître comme une victoire de Bien sur le Mal. Dans Infinity War, seuls les êtres vivants disparaissent alors que dans Endgame ce sont à la fois Thanos, ses alliés et leurs vaisseaux qui finissent en poussière. Ceci pourrait signifier que c’est l’essence du Mal, tout du moins une bonne part de celle-ci, qui a été vaincue.

De plus, le film questionne ces notions et montre qu’elles peuvent, dans certains cas, se rapprocher. Lors de la séquence à Tokyo, on découvre que Clint a délaissé la tenue de super-héros pour celle de justicier et la violence dont il peut faire preuve montre qu’il oscille entre les deux côtés de la balance. Ainsi, même un héros peut basculer vers le « côté obscur ».

Black Widow

Dans Endgame, Natasha a deux objectifs : retrouver Clint et faire revenir les disparus, les Avengers étant désormais sa famille (une notion centrale du film). L’attachement de Nat envers Clint se perçoit à travers ses émotions mais pas seulement. Il est en effet difficile pour elle de ne pas penser à Clint vu que deux arcs ornent la salle principale du QG et donnent l’impression d’une présence invisible de l’archer.  De plus, lorsque Steve, Scott et Nat rendent visite à Tony,  on peut remarquer en faisant attention que la Veuve Noire porte un collier avec un pendentif en forme… de flèche !

En parlant de Natasha, impossible de ne pas évoquer la scène de sa mort, une scène avec une belle photographie et un combat peut-être un peu long entre elle et Clint. En revoyant la scène pour la troisième fois, je me dis que leur petit affrontement pour savoir qui doit sauter est peut-être plus une manière de se dire adieu. Dans tous les cas, la musique fait son petit effet dans cette scène dont on sait que l’issue sera fatale pour l’un des deux personnages et rappelle douloureusement la mort de Gamora dans Infinity War. Le thème de cette scène, « Not Good », qui reprend en grande partie « Even for You » du précédent volet, est sublime, sans doute le meilleur thème du film avec « Portals » qui est, soit dit en passant, l’un des thèmes les plus puissants du MCU et l’un des thèmes musicaux de cinéma qui me fait toujours autant d’effet même après des dizaines et des dizaines d’écoutes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédits Disney / Marvel

A noter que dans cette scène, la position du corps de Nat après sa chute est la même que celle de la vision de Tony Stark dans L’ère d’Ultron et que l'issue de la scène peut être déterminée sur le premier plan. Nat est déjà dans l'ombre tandis que Clint est baigné par la lumière. On peut d'ailleurs voir Vormir comme une planète qui oscille entre l'aube et le crépuscule, la vie et la mort.

Amour, famille et mort

La notion de famille est l’un des thèmes les plus présents dans Endgame. Si certains personnages en sont encore au stade d’alliés/amis, la plupart sont entrés dans une sorte de relation familiale les uns envers les autres. Le film s’ouvre d’ailleurs sur une scène familiale avec Clint qui perd sa femme et ses trois enfants, partis en poussière après le claquement de doigts de Thanos. Par la suite, lorsque Tony et Nebula sont de retour au QG des Avengers grâce à l’aide de Captain Marvel, on constate que la raison qui pousse les personnages à aller chercher Thanos est que tout le monde a perdu un être cher qu’il considérait plus ou moins comme un membre de sa famille. Les plans comme ceux sur Tony qui détourne le regard lorsque le visage de Peter apparaît dans le fichier des personnes disparues et sur Captain Marvel qui voit le portrait de Nick Fury parmi les disparus le montrent. 

Là où le film propose quelque chose d’intéressant en termes de famille, c’est avec le personnage de Nebula . En voyant Endgame pour la première fois, j’étais avec des amis dans une salle pleine et la mort de Thanos au début du film a suscité pas mal de rires alors que je trouve la scène tragique. La réplique de Thor ne prête pas à rire et on assiste quand même à une scène où un père se fait tuer devant sa fille, dont le visage se trouve d’ailleurs barbouillé du sang paternel. Thanos n’a pas été tendre avec Nebula mais cela n’empêche pas cette dernière d’éprouver une forme de respect envers le Titan fou, la preuve en est qu’elle baisse les paupières de son père pour qu’il puisse trouver le repos. Mais Nebula a aussi une autre famille, les Gardiens de la Galaxie bien entendu, le plan rapproché sur elle et Rocket au début du film montre à quel point les deux ont presque tout perdu, mais également Tony Stark. Celui-ci apparaît presque comme un père lorsqu’il joue avec Nebula, qu’il l’encourage et la félicite lorsqu’elle gagne, choses que Nebula n’avait jamais connues auparavant. On peut aussi se dire que Tony, découragé et sentant la fin approcher alors que dans le précédent volet il souhaitait fonder une famille avec Pepper, souhaite jouer un rôle de père.

Mais Tony Stark va avoir l’occasion de réaliser son rêve, bien que son bonheur va être compromis. Cinq ans après le claquement de doigt, on le retrouve bien installé dans un chalet au bord d’un lac avec Pepper et sa fille Morgan. Les relations père/fille sont touchantes, on craque devant ce duo, notamment dans la scène de création du bracelet pour le voyage dans le temps, sans compter la réplique culte « I love you 3000 » / « Je t’aime plus que trois fois mille » et Morgan qui vient à la rescousse de son père lorsque Steve, Scott et Nat tente de convaincre Tony de participer au casse temporel.

Peter est quant à lui réellement devenu un fils pour Tony et ce, à mon avis, pendant Infinity War. On percevait déjà ce type de relation dans Spider-Man Homecoming mais là, il n’y a plus de doute. D’un côté Tony considère Peter comme son enfant, avec sa réplique « J’ai perdu le petit » et le câlin dans la bataille finale (et le bisou coupé au montage !) et d’un autre côté, Peter voit aussi Tony comme son père. Un détail dans la scène de la mort de Stark le montre. Si Peter ne cesse d’appeler Tony « M. Stark », la dernière phrase qu’il lui dit est la suivante « Je suis désolé, Tony ». Les barrières sont tombées, Peter considérait Tony comme un père (ou un oncle) et il ne le cache plus. D’ailleurs, j’avais prédit cette scène avec un tweet où je disais que la mort d’oncle Ben n’était pas présente dans Homecoming, contrairement aux deux autres versions de Spider-Man qui ont été faites avant. Ainsi, il me semblait évident qu’Endgame allait confronter Peter à la mort d’une figure parentale et que ça allait être montré au spectateur comme étant la scène de mort de l’oncle Ben dans cette version de l’histoire de l’homme-araignée.

Cette mort de Tony Stark , prévue par certains depuis quelques temps déjà, ne faisait plus de doute après une demi-heure de film. Le plan au début du film sur son casque dont une moitié est presque détruite suite à son affrontement avec Thanos semble faire écho à la fin du film où le visage de Stark est lui aussi comme divisé en deux après son claquement de doigt. Le plan sur le casque au début illustre selon moi l’idée que Stark se trouve en danger, entre la vie et la mort et que celle-ci devient de plus en plus inévitable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédits Disney / Marvel

D’ailleurs, c’est dans Endgame que les héros se rendent réellement compte du danger et du fait que « la fin fait partie du voyage ». Plus loin, Tony exprime sa crainte de la mort en disant que « ne pas mourir en cours de route serait appréciable ». Dès lors, et cela se confirme avec les paroles de Dr Strange, « Si je vous dis ce qui va arriver, ça n’arrivera pas », on sait ce que nous réserve la fin du film et on a beau s’y préparer, la scène est douloureuse. La fin d’Endgame permet aussi de réinterpréter les paroles de Strange dans le précédent volet : « C’était le seul moyen », Strange sait que Stark va devoir se sacrifier, il en est désolé et, d’une certaine manière, s’excuse sur les événements qui vont se produire.

« J’espère que des familles seront réunies » Tony Stark.

Au moins, le sacrifice de Tony Stark ne l’aura pas été en vain. A la fin, les héros ayant donc vaincu Thanos, toutes les familles vont pouvoir se retrouver. Si on les voit réunies chacune  de leur côté, ces familles vont se regrouper pour n’en former plus qu’une grande lors de la scène des funérailles, avec un plan long qui mêle, il me semble, travelling et panoramique présentant tour à tour ces familles reconstituées.

La théorie Natasha / Steve Rogers

J’ai vu passer la théorie comme quoi Steve Rogers, lorsqu’il repart dans le passé pour remettre les pierres d’infinité à leur place décide de profiter de la vie et de se marier et si on peut avoir tendance à penser qu’il a vécu avec Peggy Carter, cette théorie veut que Steve ait plutôt passé sa vie avec Nat. Celui qui survivait à l’autre retournait dans le « présent ». J’aime beaucoup cette théorie et plusieurs indices la rendre plausible. D’un côté, Steve ne veut pas évoquer la relation qu’il a eue, il ne souhaite pas dire avec qui il était et d’un autre côté, un détail dans la dernière scène du film met la puce à l’oreille. On retient de cette scène la danse entre Steve et Peggy ainsi que le baiser qu’ils échangent toutefois, en prêtant attention au plan en extérieur, on peut constater que la porte d’entrée est ouverte. Certes, il peut s’agir d’une erreur, il y a bien des personnes qui ne voient pas les gobelets de Starbucks qui sont dans le champ, mais cela m’invite à penser que Steve est seulement passé chez Peggy pour une dernière danse, la danse qu’il lui avait promise dans Captain America – First Avenger.

Le claquement de doigts et ses effets

Comme cela est expliqué dans Infinity War, Thanos cherche à rééquilibrer l’univers et il considère que pour y parvenir, il faut tuer la moitié des habitants d’une planète. Néanmoins, je me demandais si le claquement de doigts avait eu un effet sur les peuples qui avaient déjà subies la perte d’une moitié de leur effectif et un détail dans Endgame peut donner la réponse. Lorsque Banner et Rocket lui rendent visite pour le convaincre de faire le casse temporel, Thor dit à Banner d’aller demander leur avis aux Asgardiens, « enfin à ce qu’il en reste », ce à quoi Banner répond « On peut les ramener ». On a de quoi être étonné quand on entend cette réplique car on se rappelle qu’Infinity War débutait tout juste après le massacre de la moitié des Asgardiens, si ce n’est plus. Ainsi, l’équilibre cher à Thanos était déjà rétabli pour ce peuple mais la réplique de Banner implique que Thanos a donc fait en sorte qu’il ne reste qu’un quart de la population sur certaines planètes. Là encore, il s’agit peut-être d’une erreur scénaristique mais quand on voit le personnage de Thanos, on peut se demander s’il n’a pas effectivement éliminé plus de monde que prévu.

Il y aurait sans doute d’autres choses à dire sur Avengers – Endgame mais ce sont surtout ces éléments que je souhaitais mettre en lumière. Il ne reste me maintenant plus qu'à découvrir Spider-Man - Far From Home et en espérant que les événements d'Endgame aient donné de bonnes bases pour la suite du MCU.