Braquage à l'ancienne

3 papys pour un casse...Ça aurait pu être le titre du film de Zach Braff qui offre avec Braquage à l'ancienne un bon moment de détente sans que ce soit un film extraordinaire.

 

Joe, Willie et Albert, trois hommes à la retraite et plus tout jeune, décident de faire un braquage dans leur banque. La raison ? L'entreprise dans laquelle ils ont travaillé est délocalisée, ils ne reçoivent donc plus leur retraite et jugent que leur banque est la cause de tous leurs soucis économiques. Mais avant de devenir des pros du braquage, les trois hommes vont devoir se préparer.

 

Composé d'un mélange d'humour à la fois fin et grossier (attention, il y a des mots qui ne sont pas pour toutes les oreilles), Braquage à l'ancienne est plaisant à regarder. On se régale des courses-poursuites qui se transforment en actions plus ou moins loufoques. Le personnage de Milton, joué par  le génial Christopher Lloyd, est source de nombreux sourires avec son attitude décalée par rapport à celle des autres personnages. Bien sût, cet humour passe en grande partie par les acteurs, avec Llyod mais aussi avec le trio principal: Michael Caine, Morgan Freeman et Alan Arkin. Ce trio fonctionne très bien et les caractéristiques de chacun en font un trio drôle et touchant. En effet, derrière le comique, il y a des aspects plus sérieux et des faits de société qui donnent une petite tension dramatique au tout sans pour autant tomber dans le pathos.  

 

La réalisation est soignée, le cadrage est intéressant lors des scènes de braquages avec des points de vue différents et une caméra qui, même s'il s'agit de scènes d'actions, ne s'agite pas dans tous les sens et permet au spectateur d'être dans l'action sans être abruti par un flux d'images rapides et brouillées. L'utilisation du split-screen est réussi et apporte un plus à la scène où Joe, Willie et Albert se parle au téléphone, ça rapproche les personnages entre eux et on a une vue d'ensemble de la situation. 

 

Le mélange entre comédie et film policier marche bien, à côté de l'humour, il y a des scènes plus sérieuses, celles des braquages bien sûr mais aussi celle des interrogatoires et des arrestations. L'une de ces scènes, où l'agent du FBI en charge de l'enquête demande à une gamine de dire qui est l'un des braqueurs, fait monter la tension presque à la manière d'un thriller. Une bande originale dynamique et légère accompagne le tout. 

 

Braquage à l'ancienne est un bon petit film à voir pour se détendre et montre que Zach Braff a de l'avenir du côté de la réalisation.