75ème Cérémonie des Golden Globes 

Ça y est, la traditionnelle saison des grosses cérémonies qui récompensent les œuvres du septième art commencent. Les Golden Globes ont "ouvert" le bal ce dimanche 8 janvier et le palmarès a réservé quelques surprises bien que La La Land, le film le plus nommé ce soir là, a reçu tous les prix dont les plus importants. Bien installée devant ma télé et connectée sur ciné+ premier, j'ai suivi cette cérémonie en luttant contre le sommeil, heureusement que l'équipe de ciné+ était au taquet, tout comme Ramzy Malouki, correspondant à Hollywood, qui était dans son petit couloir où passaient les gagnants de la soirée et qui a créé de bons moments de rire. 

 

La cérémonie commence avec une séquence d'ouverture parodiant les comédies musicales où Jimmy Fallon, le présentateur de cette 74ème édition, déambule en chantant et en dansant au milieu d'autres guests dont plusieurs nommés, sur le tapis rouge avant de rejoindre la salle de la cérémonie. Une séquence incroyable et drôle qui donnait déjà le ton de la soirée ! 

 

Sans plus attendre, les premiers prix arrivent. La cérémonie débute avec la remise du golden globe pour le meilleur acteur dans un second rôle. C'est Aaron Taylor-Johnson, que les fans de super-héros connaissent surtout pour son rôle dans Kick-Ass ou encore dans Avengers 2, qui l'a obtenu pour son rôle dans Nocturnal Animals qu'il faut que j'aille voir sans plus tarder. Vient ensuite le prix du meilleur acteur dans une série dramatique, qui est décerné à Billy Bob Thornton pour son rôle dans la série Goliath

 

Allons voir du côté féminin à présent avec le golden globe de la meilleure actrice dans une série comique ou musicale. C'est Tracee Ellis Ross qui l'a obtenu pour son interprétation dans Black-ish. Le prix suivant est celui qui récompense la meilleure série comique ou musicale et c'est Atlanta, une série créée par Donald Glover, le futur Lando Calrissian dans le spin-off sur Han Solo, qui a été récompensée de ce prix. 

 

Toujours dans le domaine de la télévision, passons à présent au golden globe récompensant la meilleur actrice dans une mini-série ou un téléfilm et qui a été attribué à Sarah Paulson pour son rôle dans American Crime Story. Pour ce qui est de la meilleure mini-série ou du meilleur téléfilm, le golden globe a été remis à The People VS O.J . Simpson. Hugh Laurie a reçu le golden globe du meilleur acteur dans un second rôle est dans The Night Manager et qui a, au passage, mis un vent à Tom Hiddleston qui voulait lui serrer la main pour le féliciter. 

 

La, la, la, la...Pardon. Passons à présent à la musique. Grand favori de la compétition, La La Land a reçu les golden globes de la meilleure bande originale ainsi que celui de la meilleure chanson. 

 

Retour à présent sur les récompenses pour les seconds rôles féminins. Viola Davis a été récompensée d'un golden globe en tant que meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans Fences et Olivia Colman a eu le golden globe de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série, en l'occurence The Night Manager

 

Troisième golden globe pour La La Land avec le sacre de Ryan Gosling en tant que meilleur acteur dans un film comique ou musical. Petite anecdote, pendant que Gosling allait chercher son prix, Ryan Reynolds et Andrew Garfield se sont tendrement embrassés. 

 

Et de 4 ! 4ème golden globe de la soirée pour le film de Damien Chazelle, La La Land, qui récompense le meilleur scénario. 

 

Après les films en live-action, passons maintenant au golden globe qui récompense le meilleur film d'animation. Sentiment patriotique, avec l'espoir que Ma vie de Courgette passe devant les mastodontes que sont Vaina et Zootopie. Mais Disney a vaincu en remportant ce golden globe pour Zootopie

 

Petite pause avec un hommage poignant à Carrie Fisher et à Debbie Reynolds qui nous ont quitté fin décembre et qui resterons deux grandes figures emblématiques du cinéma. 

 

Vient ensuite le golden globe qui récompense le meilleur film étranger et qui a été attribué à Elle de Paul Verhoven. 

 

Troisième golden globe pour la mini-série The Night Manager avec le prix du meilleur acteur remis à Tom Hiddleston, ou Loki si vous préférez. Bon, je n'ai plus qu'à me mettre à cette petite série, trois récompenses pour les acteurs, ça veut bien dire ce que ça veut dire!

 

Pour les golden globes dans la catégorie série dramatique, j'avais de grands espoirs pour Westworld, qui est une série incroyable et qui est vraiment magnifique à regarder, franchement, c'est l'une des meilleures séries du moment. Mais le golden globe de la meilleur actrice dans cette catégorie a été attribué à Claire Foy pour son rôle dans The Crown, qui a également remporté le golden globe de la meilleure série dramatique. Westworld et Game of Thrones(ne l'oublions pas) repartent donc bredouille. 

 

Le prix Cecil B.deMille a été remis cette année à cette grande actrice qu'est Meryl Streep. Son discours a été fort et montre encore une fois qu'il s'agit d'une grande dame aussi bien dans le cinéma que dans la vie. 

 

Et le golden globe du meilleur réalisateur est attribué à....Damien Chazelle! On ne s'y attendait pas du tout...ceci est ironique mais cela montre que La La Land est sans doute un grand film au vu de ces multiples récompenses. 

 

Le golden globe du meilleur acteur dans une série comique ou musicale a été décerné à Donald Glover, pour son rôle dans Atlanta. Deuxième prix de la soirée pour la série et son créateur. 

 

Bon, à votre avis, qui a eu le golden globe de la meilleur actrice ? Non, personne ? Allez, réfléchissez ? Toujours pas ? Eh bien, il s'agit d'Emma Stone pour son rôle dans la comédie musicale de Damien Chazelle dont je n'ai pas besoin de rappeler le nom. Ah, vous ne savez plus ? Il s'agit de La La Land voyons. 

 

Juste avant ce prix, j'ai demandé sur Twitter si Ramzy Malouki, dans le cas où La La Land gagnerait tous les golden globes pour lesquels il a été nommé, pouvait faire une petite danse dans son "couloir des stars". L'un des grand moment est arrivé, le golden globe du meilleur film. Va-t-on avoir droit à la petite danse ? La réponse est oui car c'est un sans faute pour La La Land qui rafle son septième golden globe de la soirée, un record dans l'histoire du cinéma. Pour l'occasion, un petit rap et une petite danse dans le couloir des stars (oui, j'ai envie d'appeler ce couloir comme ça, je l'appelle comme ça, ça vous dérange ?). 

 

Enfin, passons aux golden globes de la catégorie film dramatique et on commence avec Casey Affleck, qui a reçu le golden globe du meilleur acteur dans cette catégorie pour son rôle dans Manchester by the sea. Ensuite, la France retient son souffle, prête à pousser un grand cocorico pour Isabelle Huppert mais la compétition est rude face à des actrices comme Amy Adams ou encore Jessica Chastain. Néanmoins, c'est un grand cocorico que pousse la France à l'annonce du nom de la gagnante qui n'est autre qu'Isabelle Huppert. A noter que le producteur du film a montré sa joie comme le ferait un certain Droopy. 

 

La soirée se termine (ou plutôt la nuit se termine, dans mon cas) avec le golden globe du meilleur film attribué à Moonlight de Barry Jenkins. 

 

Il est 5h30 sur le téléphone, l'heure d'aller dormir après cette belle soirée pleine de stars et de bonne humeur. Ce que je retiens surtout de la soirée c'est qu'il faut que l'on fonce voir La La Land dès sa sortie.