Good Time

Présenté hors-compétition à Deauville, le nouveau film de Joshua et Ben Safdie Good Time nous entraîne dans un trip prenant avec un Robert Pattinson méconnaissable qui prouve une nouvelle fois qu'il est un acteur qui assure quelque soit le rôle.

Alors qu'ils viennent de faire un braquage, Connie et son frère handicapé Nick, sont poursuivis par la police. Connie parvient à s'enfuir mais Nick se fait arrêter. Au début, Connie cherche un moyen pour payer la caution mais il se tourne très vite vers une autre solution : faire évader son frère mais tout ne se passe pas comme prévu. 

 

L'histoire de Good Time parait simple en apparence mais réserve bien des surprises au spectateur et ne nous laisse pas une minute pour souffler. Un rythme soutenu est gardé tout le long du film et on est pris dans l'action, dans cette histoire qui se déroule sur un temps court, une nuit. On n'est jamais sûr de ce qu'il va se passer et on est donc toujours dans l'attente et l'angoisse à l'image du personnage de Connie.

 

On ne décroche pas aussi à cause des acteurs qui, par leur jeu, font vivre ces personnages au point que l'on ait l'impression que ce sont des faits qui se sont vraiment passés. On en sait juste assez sur chaque personnage, il n'y a pas de surabondances d'informations ce qui permet au spectateur d'imaginer aussi ce que peut avoir vécu tel ou tel personnage. L'attachement entre spectateur et personnage se fait naturellement, même si on n'aurait pas tendance à aller vers un personnage comme Connie au premier abord. Robert Pattinson fascine dans ce rôle et on peut également souligner la prestation de Ben Safdie qui joue Nick. 

 

Good Time est également doté d'une esthétique particulière qui rend très bien. On a droit à un univers coloré qui reste sombre, des contrastes de lumières et de couleurs qui accroche l’œil et donne au film ce côté sombre car les couleurs sont nettes mais pas vives au point d'être en décalage total avec l'action. L'ambiance particulière créée par cette esthétique trouve un écho dans la musique, qui va elle donner du dynamisme à l'action et accentue le rythme. Elle nous fait plonger encore plus dans l'univers des personnages. 

 

A noter aussi la scène du générique de fin qu'il faut regarder jusqu'au bout pour voir jusqu'où va l'évolution des personnages et entendre une chanson qui montre une certaine différence entre les deux frères qui se voit justement à l'écran, notamment pendant cette scène durant le générique.

 

Les frères Safdie nous offre avec Good Time un thriller à l'esthétique et à la musique prenantes servi par de très bons acteurs. Un voyage jusqu'au bout de la nuit duquel on ne peut pas se détacher avant la toute fin du générique.