Le vent de la liberté
26/04/2019

Le réalisateur Michael Bully Herbig s'éloigne de son domaine de prédilection qu'est la comédie pour livrer un drame aux allures de thriller avec Le vent de la liberté. Un film tiré d'une histoire vraie qui nous plonge dans cette époque particulière où l'Allemagne était divisée en deux lors de la guerre froide.

 

Allemagne de l'Est, 1979. Les familles Strelzyk et Wetzel veulent passer en RFA et décident pour cela de confectionner une montgolfière afin de franchir le Mur, seul obstacle mais non des moindres, à leur liberté.

 

Le vent de la liberté est indéniablement un film de qualité et ce sur tous les points. Tout est réuni pour que le film soit plaisant à regarder et, sans le contexte, on pourrait y voir un simple film d'aventure-espionnage dramatique alors qu'ici le contexte historique rend le tout encore plus intéressant et permet d'avoir une vue différente sur l'Histoire.

 

C'est notamment le fait que ce film joue avec les codes de différents genres qui le rend unique et extrêmement intelligent en termes de réalisation. Il y a une alternance entre des scènes de vie dramatiques, parfois amusantes, composées de plans fixes, sans grande prise de risque pourrait-on dire et des scènes d'action ou de tension très découpées et usant de plans intéressants, notamment lors de la scène de l'interrogatoire avec un plan déroutant mais très bien fait.

 

Il y a tout un jeu avec la tension au long du film, qui peut très bien se voir comme une course-poursuite de deux heures qui réserve bien des surprises et des scènes crispantes bien que prévisibles pour les plus perspicaces. Même si on connaît l'histoire et son dénouement, il n'empêche que le film nous tient en haleine tout du long, peut-être que quelques minutes auraient pu être ôtées mais la durée reste correcte. 

La bande originale signée Ralf Wengenmayr et Marvin Miller contribue à rendre le film dynamique et lui permet de garder un rythme soutenu, notamment grâce au très beau thème principal.

Les acteurs et actrices du film sont très bien, adultes comme enfants et que ce soit les héros ou les antagonistes. Il y a une certaine part de réalisme chez ces familles tout comme chez le lieutenant-colonel Seidel, impeccablement joué par Thomas Kretschmann qu'on a pu apercevoir dans des blockbusters tels que King Kong (Peter Jackson, 2005) ou Avengers : L'Ere d'Ultron (Joss Whedon, 2015).

Le vent de la liberté est un film brillant offrant une réflexion sur la situation de l'Allemagne pendant la guerre froide et parvenant à traiter de la question du Mur de Berlin dans un récit traité de façon intimiste. N'attendez plus pour prendre votre envol.