Mission Impossible : Fallout

Après avoir réalisé un cinquième volet palpitant, Christopher McQuarrie est de retour derrière la caméra pour le sixième volet des aventures de Ethan Hunt. Mission Impossible : Fallout arrive à surpasser son prédécesseur et se révèle être l'un des meilleurs films de l'année. 

L'agent Ethan Hunt et son équipe d'agents de l'organisation "Mission Impossible" se lancent dans une course contre la montre pour empêcher une catastrophe planétaire tout en essayant de mettre fin aux agissements du Syndicat, organisation terroriste dont les membres préfèrent désormais se nommer "Les Apôtres". 

Il est parfois difficile de trouver un film d'action qui nous transporte pendant presque deux heures trente et pourtant Christopher McQuarrie relève le défi haut la main. En effet, le rythme soutenu permet d'être constamment plongé dans le film et de vivre des sensations fortes. La caméra mobile épouse parfaitement l'action et nous embarque dans des courses-poursuites folles, notamment au cœur de notre chère capitale, séquences qui sont déjà mythiques. 

Les combats sont tout bonnement parfaitement chorégraphiés et exécutés, ce qui donne d'ailleurs lieu à l'une des meilleures bastons du cinéma au début du film. Aussi furieuse que le personnage de Henry Cavill, la caméra ne nous laisse pas une seconde pour souffler lors de ces séquences. Celles-ci sont si impressionnantes qu'elles vont également jusqu'à couper le souffle, en particulier vers la fin du film lors de l'affrontement dans le chalet.

 

Pas une seconde de répit n'est présente pour les héros mais quelques secondes de relâche permettent aux spectateurs de souffler lors de dialogues un brin trop long mais qui ne gâchent en rien le film. En parlant de personnages, chacun d'eux possède son moment de bravoure et c'est vraiment plaisant.

 

Tom Cruise est toujours parfait dans le rôle principal et semble même s'améliorer au fil du temps, tout comme Simon Pegg qui joue Benji et devient au fur et à mesure un personnage plus sérieux sans toutefois laisser complètement de côté son humour. 

En bon blockbuster et film d'action, Mission Impossible : Fallout n'est pas sans proposer quelques passages complètement absurdes qui ne manqueront pas de faire sourire sans toutefois paraître hors de propos. En effet, McQuarrie joue avec les codes du genre et prouve que malgré le côté rocambolesque, la fiction le spectateur et le tient en haleine jusqu'au bout bout. 

La bande originale signée Lorn Balfe, qui a collaboré à plusieurs reprises avec le grand Hans Zimmer, complète à merveille le visuel et permet au spectateur d'entrer pleinement au cœur du film et de vivre au rythme des personnages. 

Mission Impossible : Fallout est un vrai régal avec de purs moments d'actions. Un film plein de force qui s'impose d'ores et déjà comme le blockbuster de cet été si ce n'est de l'année.