Mother !

Il y a des réalisateurs qui nous font vivre des expériences cinématographiques inoubliables, Darren Aronofsky est l'un d'entre eux. Impossible de ne pas garder en mémoire ses films les jours qui suivent leur visionnage et pour ce qui est de Mother !, son dernier film, il y a fort à parier qu'il va rester graver dans les esprits pendant un bon moment. 

Un couple vit paisiblement dans une maison au milieu de nulle part lorsqu'un homme puis une femme qui s'avèrent être ensemble arrivent chez eux, dérangeant la tranquillité et la stabilité du couple. 

 

Mother ! est l'occasion de vivre l'expérience cinématographique la plus dérangeante et outrancière qui soit, Aronofsky pousse le bouchon très (trop) loin et livre un film au rythme infernal qui peut soit nous emporter, soit nous agacer. Une séquence en particulier est réservé à un public averti et il vaut mieux avoir le cœur bien accroché. 

 

Mais le travail qui a été fait sur le film est tout simplement remarquable. Il y a en particulier le travail sur le son qui mérite d'être mis en lumière car il est parfait, on a l'impression d'être englobé dans l'univers des personnages et de vivre avec eux toute cette histoire. Certaines séquences sont très bruyantes et on a envie que le tumulte cesse mais c'est trop tard, on est pris dedans et on ne peut pas en sortir.

 

Les performances des acteurs, notamment celle de Jennifer Lawrence, sont très bonnes. On adhère véritablement au point de vue du personnage joué par Lawrence et on arrive à avoir, étrangement, les mêmes réactions qu'elle au cours du film. Elle passe par toutes les émotions et on arrive à ressentir nous aussi ces émotions comme si nous étions aussi des protagonistes voire même ce personnage. Par ailleurs, les personnages sont bien écrits et restent assez mystérieux pour attiser la curiosité du spectateur : le personnage de Javier Bardem est quand même assez particulier et on se demande bien où il veut en venir et pourquoi il agit comme ça, le couple Michelle Pfeiffer / Ed Harris est étrange et c'est comme ça pour tous les autres personnages qui arrive d'on ne sait où. 

 

Le problème du film est de nous présenter plusieurs histoires dans une même histoire et on ne sait jamais très bien dans quel genre situer ce film. Du coup, on ne sait pas non plus comment l'appréhender mais c'est ça qui donne aussi à Mother ! une certaine richesse. L'histoire part dans tous les sens, nos repères sont brouillés et c'est très déstabilisant. Là-dessus, on peut avoir du mal à accrocher au film mais vu que l'histoire est intrigante, on a quand même envie de rester en se disant que tout va se remettre en ordre. 

 

Aronofsky arrive à faire monter la tension lors de certaines scènes jusqu'à nous oppresser et il arrive aussi à nous mettre mal à l'aise, à nous déranger et à nous dégoûter sans pour autant que cela soit injustifié. Certes, le film ne plaira pas à tout le monde mais tout ce qui s'y trouve est nécessaire à l'histoire, même les séquences les plus chaotiques. C'est pour cette raison que l'on peut dire que ce film a vraiment du mérite mais aussi parce qu'on parle encore de lui même si ça fait déjà plusieurs jours qu'on l'a vu et qu'on a vu d'autres films entre temps.

 

Mother ! est une véritable claque. C'est un film éprouvant qui a une force d'attraction très forte : dès que l'on commence à le regarder, on se rend compte que même si on a envie de se détacher du film, de partir, il y a quand même quelque chose en nous qui reste fasciné par le travail dantesque de mise en scène, du son et des acteurs. Mais attention, une fois que vous l'aurez vu, vous ne pourrez pas vous l'ôter de la tête et chercherez toutes les interprétations possibles de ce film.