Sans un bruit

Sans un bruit a fait... du bruit car il est devenu un succès surprise et beaucoup de journalistes le couvrent d'éloges. Néanmoins, ce film d'horreur perd de sa force à cause de son idée principale qui est de ne pas faire de bruit. 

En 2020, une famille doit survivre dans un monde post-apocalyptique où vivent désormais des créatures sensibles au bruit. 

Sans un bruit est un film d'horreur qui utilise des codes classiques pour un film de genre mais ça fonctionne et c'est là sa qualité. C'est ce que l'on remarque notamment à travers les différents jumpscares qui, bien que peu originaux, font sursauter le spectateur. De plus, les monstres, qui ont malheureusement un goût de déjà vu, promettent eux aussi de belles frayeurs, surtout lorsqu'il s'agit de les montrer en arrière-plan, s'avançant lentement vers leur proie dans un silence glacial. 

Le silence, le maître mot du film. Pour bien vivre le film, il faut une audience silencieuse et vu la puissance qu'exerce le film, avec ces moments de tensions qui peuvent hypnotiser le spectateur, tout se passe bien et les conditions sont réunies pour vivre une bonne séance.

 

Toutefois, cette contrainte de ne pas faire de bruit à l'écran est aussi le défaut du film et peut en rebuter plus d'un. L'idée est bonne, comme en témoigne la séquence d'ouverture qui est excellente mais il y a quand même un manque de logique et de rationalité dans ce film. Rien que l'idée d'avoir un bébé alors même que des créatures sensibles au son rôdent dans les parages est complètement absurde. Certes, le film repose sur ce moment et sur ce qu'il va se passer lors de la naissance mais franchement cette situation est peu plausible, même si on regarde le passé de la famille ce n'est pas une attitude logique. 

Par ailleurs, si on en juge par ce que l'on voit et entend dans le film, le moindre bruit peut faire venir les créatures mais si on prend cela en considération, aucun humain n'aurait pu survivre. En effet, le moindre rhume, le moindre ronflement ou d'autres "réflexes" humains signifie être condamné à être tué par les créatures. Il n'y a pas de degré dans les sons et de ce fait,  si on pense à ça, on sort du film. 

Sans un bruit est quand même correct grâce à sa bande originale, composée par Marco Beltrami, qui a travaillé sur plusieurs films d'horreur, et à ses acteurs, notamment Millicent Simmonds, incroyable, et le duo familial joué par John Krasinski et Emily Blunt.

 

S'il est réussi au niveau du thème de la survie, Sans un bruit patine un peu avec les autres thèmes, qui amènent un manque d'émotions autres que la peur. John Krasinski propose donc un film d'horreur correct mais sans surprises ni saveurs particulières. Beaucoup de bruit pour pas grand chose.